Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bouchonnerie.

par Lilou 14 Janvier 2019, 20:11 Feu rouge. Humeur

Bouchonnerie.

Maya est éblouie par la lumière blanche. Elle réalise qu’elle s’était presqu’assoupie. Elle attend depuis une éternité. Et quand elle s'ennuie, Morphée n’est jamais bien loin pour lui chuchoter deux ou trois petites choses efficaces à l’oreille.

Elle tente de s'occuper l'esprit en se rappelant du bavardage de ce collègue collectionneur de bouchons de champagne, à la pause déjeuner. C'eût été supportable si un deuxième ne lui avait pas emboîté le pas en révélant sa passion pour les muselets. Avant qu'un autre ne parle de capsules, Maya s'était levée promptement.

Elle observe au loin la longue file de curieux. Sans gêne, ils promènent leur regard voyeur. Et quand ils se sont rincés l’œil, ils filent. Ces détestables badauds ne semblent pas pressés de rentrer chez eux ce soir. Deux heures d'attente, déjà. Les bouchons, de Lorraine, elle les collectionne aussi.

Maya se prend à rêver d'un endroit tranquille. Une aire d'autoroute. D'aucuns trouvent ces endroits bien glauques. Maya les affectionne particulièrement. Quand la circulation est très mauvaise ou qu’elle fatigue sur le chemin du retour, au lieu d’embrayer pendant 2 heures, elle s'arrête à la première, commande un café et s'avance sur son travail du soir pour ne pas perdre de temps. Quand la circulation devient plus fluide, elle reprend le volant.

Les aires d'autoroute. Au début, quand elle s'y arrêtait, elle n'avait pas conscience du leurre qui la mettait artificiellement de très bonne humeur. Pourtant, lorsqu'elle a réalisé qu'elle ne partait pas en vacances, elle, qu’elle n'avait donc aucune raison de se réjouir, elle a conservé son intérêt pour ces lieux.

Elles sont la pause pipi indispensable. L'endroit où l'on va donner le volant à l'autre et siester sur le siège passager. C'est le petit café à 7 heures du matin, sur la route des vacances. Le rendez-vous des gueules ensommeillées. Les premiers matins ensoleillés. Les Pitchounes en claquettes et pyjamas. Les miroirs pris d'assaut par les femmes coquettes qui veulent être jolies au premier jour des vacances. Les Mickey magazines des enfants qu'elle lorgne avec envie. Les voitures littéralement confites de coussins en tous genres. Les portières et fenêtres ouvertes qui laissent sortir grands pieds en chaussettes de tennis. Les routiers qui prennent leur pause. Les amants qui se retrouvent sur le parking…

La lumière blanche vient encore d'éblouir Maya et la sort de sa torpeur. Appels de phares de chauffeur routier, derrière... Elle relâche le frein à main et avance de quelques mètres. Un panneau bleu affiche une tasse de café blanche. Dix km. Autant dire cent.

Certains collectionnent les bouchons...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page