Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Toutes et tous les mêmes?

par Lilou 10 Septembre 2010, 21:44 Expérience

 

          Après une longue et interminable journée, Maya ne s’attarde pas longtemps à son travail pour filer en week end. Quel programme l’attend ! L’un de ses amis est au fond du gouffre parce que sa fiancée s’est enfuie avec son collègue (le fameux collègue dont le concubin n’a jamais rien à craindre). Et, pour la mixité, sa voisine, se retrouve seule avec son bébé de six mois sur les bras : le papa, las de ses « indispositions », a trouvé du réconfort dans les bras de l’une de ses fameuses collègues.

Quelle est donc la morale de ces histoires ? Méfiez-vous des collègues dont vous ne devriez rien avoir à craindre ? Hasard ou non, il y a de quoi se demander si ce n’est pas là une nouvelle « mode »… En tout cas, rien n’est jamais acquis : « amour toujours », ne rime que sur le papier voire dans les contes de fées dont on nous a gavés dans notre enfance. D’un coup, Maya réalise qu’elle en a lu, des histoires de princes et de princesses, toute petite. Serait-il venu, le moment de voir enfin la réalité en face ?

Tout en se parlant à elle-même, navrée, elle se dirige vers sa voiture. Son visage s’éclaire soudain devant un spectacle inattendu, juste devant elle. D’un pas tranquille, un couple d’octogénaires marche, main dans la main. Cela fait vraiment du bien aux yeux, c’est même réconfortant : ceux-là doivent être ensemble depuis des dizaines d’années et, à les observer, les outrages du temps semblent les avoir épargnés. Comme soucieuse d’avoir une preuve que le bonheur existe, Maya saisit son téléphone et prend furtivement un cliché de ces amoureux.

a-copie-2.jpg

La photographie était vraiment belle : on les aperçoit, de dos, se donnant tendrement la main. Sourire de satisfaction aux lèvres, elle avance jusqu’à leur hauteur et, en les voyant de prêt, ne peut s’empêcher de laisser parler sa spontanéité :

-         Si je puis me permettre, je trouve que vous êtes un merveilleux spectacle qui illumine la journée de ceux qui ont la chance de vous croiser. Vous êtes si beaux, tous les deux !

Il est des jours où Maya ferait mieux de brider cette fameuse spontanéité. La petite dame, si charmante lève la tête :

-         Eh bien! Cela faisait longtemps que je n’avais entendu pareille ineptie !

Abasourdie, Maya reste pantoise. Le petit vieux, contre toute attente, vient à son aide :

-         Louise, voyons…

Mais il n’a guère le temps de poursuivre car son épouse le coupe immédiatement :

-         Evidemment ! Dès qu’il y a des jeunes filles, tu ne peux pas t’empêcher de jouer les beaux parleurs ! Jusqu’au bout, tu n’auras pas jamais su t’en empêcher ! Ah, mademoiselle ! Ne vous fiez pas aux apparences : ils sont tous pareils, qu’ils vous tiennent la main ou non, qu’ils soient jeunes et fringants ou courbés et tremblotants ! Quelle naïveté !

Maya ouvre la bouche, les regarde un instant puis se ravise. Ils ne se donnent pas la main, non, non. En réalité, elle lui tient la main, comme on le ferait pour un enfant qui serait tenté de traverser la route sans regarder pour rattraper un ballon. Il n’a pas un sourire charmant, non, non. C’est plutôt un sourire charmeur. Ainsi, ce tableau du bonheur conjugal, au départ si idyllique, n’est qu’une grossière copie !  Elle soupire, tourne les talons et se met à réfléchir à ce qu’elle va pouvoir dire à ceux qui, déjà, n’y croient plus…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
T
<br /> <br /> rooohh, les pti vieux! trop marrant!!! <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> On verra bien comment on sera, à leur âge, nous! Ce ne sera peut-être pas mieux!<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> <br /> Mdrrrrrrrrr......<br /> <br /> <br /> Tu vois pas surprise par la fin de ton histoire !..... )))<br /> <br /> <br /> Bizzzzzz+++)<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> La belle chute, dans tous les sens du terme, car on tombe de haut!<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> C'est vrai que ça ne court pas les rues. On a tendance à croire que les personnes d'un certain âge échappe à tout ça, voilà une p'tite histoire qui nous prouve le contraire!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Et oui, l'herbe n'est pas toujours plus verte chez le voisin: c'est une illusion d'optique!<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Et bien Lillou...comme cela est bien vu...mais ne serais-tu pas un peu désabusée...il est vrai que maintenant, on se détache tellement facilement...même les enfants n'empêchent pas les<br /> séparations...mais les vieux couples qui vivent avec de la tendresse et non plus un amou fou...ça existe...j'en suis une preve...48 ans de mariage...je t'embrasse malou<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Oh, 48 ans, c'est joli! Mais, tu en conviendras, ça ne court pas les rues... Loin d'être désabusée, je me contente de garder en tête que rien n'est jamais acquis: l'amour, ça demande de<br /> l'entretien!<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> Il lui en arrive des choses à ta Maya!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> C'est parce qu'elle ouvre grand, ses yeux pour regarder le monde qui l'entoure. C'est aussi parce qu'elle ne peut s'empêcher d'ouvrir grand... sa bouche!!!<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> C'est vrai, tout ça? Ou alors ça sort de ton chapeau de magicienne?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Directement sorti de mon chapeau de magicienne! En fait, j'ai croisé ce couple hier, en revenant de mon travail et j'ai imaginé, en marchant cette histoire...<br /> <br /> <br /> <br />

Haut de page