Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dites-le avec des fleurs.

par Lilou 9 Décembre 2019, 23:48

Argh...

C'est tout ce que les cordes vocales de Maya arrivent péniblement à produire : une onomatopée inaudible, timide, ridicule, ectoplasmique, qui n'a peut-être même pas son entrée dans le dictionnaire. 

Dites-le avec des fleurs.

L'humiliation est totale : non seulement elle a cruellement manqué de répartie mais en plus le seul mot qui est sorti de sa bouche... C'est le Petit Robert de 2009. Peut-être qu'une édition plus récente... n'est pas dans le dico.

Cette onomatopée aura au moins eu le mérite de lui faire oublier le nouvel affront subi aujourd'hui. Ça a l'air de rien parce que ce sont des choses qui se disent souvent... Mais ça reste coincé en travers de la gorge de Maya, laissant tout juste la place à un argh qui voudrait passer.

Il est vrai que Maya est épuisée aujourd'hui. Comme elle l'était la semaine dernière en croisant sa collègue Anne-Claire. Janique l'avait pourtant prévenue : ''Elle est tellement gentille, tellement attentionnée que tu ne peux que lui tendre l'autre joue.''

​​​​​​Maya s'était interrogé sur le sens de ces paroles puis les vacances étaient arrivées. Et la reprise. Pour être attentionnée, elle l'est: elle apporte des gâteaux, elle prépare le café, elle cède sa place, sa salle à n'importe qui, elle donne son code de photocopieuse, elle tient la porte, même loin devant, elle complimente les gens sur leurs tenues... Elle complimente Maya sur sa tenue.

Et paf, une fois qu'elle s'est assuré de son état léthargique en usant d'une nouvelle flagornerie, puissant analgésique, Anne-Claire plante son regard doux dans celui de Maya. Et lui annonce qu'elle a une sale tête. Avec le sourire. Il y a presque de l'inquiétude dans sa voix. Elle s'inquiète de sa sale tête.

C'est pas méchant.

Mais ça fait déjà deux fois

qu'elle dit

à Maya

clairement

devant les collègues

Elle a une sale tête

Et là arrive le fameux argh. Humiliant par son inefficacité et surtout par l'imperceptible rictus qu'elle a pourtant vu (de ses yeux, vu) sur les lèvres d'Anne-Claire. 

Insoupçonnable Anne-Claire. Soudain, Maya se souvient des sages paroles de Janique. Le diagnostic est sans appel : Maya vient de se prendre une fleur et une droite d'Anne-Claire-la-souriante. Et elle lui répond avec une gracieuse révérence.

Dites-le avec des fleurs. Et ça passe crème. Argh

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page