Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 08:58
    J'ai toujours eu un faible pour cette seconde écriture: comme on est gracieux, lorsqu'on dort, insoucieux!!! Les traits sont détendus,  le corps presque lascif, les joues légèrement rosées, les cheveux relachés. Ça respire la sérénité... mâtinée de grâce.

    C'est pour cela que "grasse" me dérange: il cache une sorte de volonté de nous faire culpabiliser lorsque nous nous laissons aller dans les bras de Morphée. Grasse, grosse paresseuse, fainéante dodue, n'as-tu pas honte de dormir ainsi? Que de temps perdu!

    Eh non! Ce matin, malgré les soixante minutes disparues dans un triangle des Bermudes, je me suis accordé, sans ressentir une once de scrupule, une grâce matinée... Enfin, puisqu'il faut donner le bon exemple "grasse".... disons "bien portante".

    À bon entendeur...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aminette 16/02/2009 20:02

Il faut que je vous avoue autre chose: en plus de la grasse matinée, en plus du petit café apporté par mon mari , j'adore la sieste : faire la sieste, non pas parce ce qu'on est fatigué par un rythme de vie infernal,("il faut que je me pose sinon je vais craquer", "fais donc une bonne petite sieste", "il n'y a rien de mieux pour se retaper" ) mais tout simplement pour le plaisir de se glisser sous la couette et de se laisser happer comme une gourmandise par la langueur d'un demi sommeil qui vous laisse toute votre conscience mais qui vous donne l'impression de revisiter le monde dans la douceur de la guimauve : s'abandonner à la sieste par plaisir et non pas pour tenir !
Qu'il est bon de se sentir "happé"tissante ! de s'abandonner ! de se livrer sans arrière pensée, sans culpabilité. Je découvre cette année un rythme de vie différent de celui que j'ai connu pendant plus de trente ans alors je m'abandonne sans vergogne et sans scrupules à tout ce qui m'apporte le confort douillet du bien -être . "Qu'as tu fais aujourd'hui" ? me demande t-on souvent ? " rien " telle est souvent ma réponse . mais en réalité j'ai fait plein de choses . Ma chère Lilou , je vous ferai découvrir petit à petit ces autres moments que je me donne et qui pourraient être ceux d'une grande paresseuse si on se laissait berner par les apparences !

Lilou 17/02/2009 00:54


Un nouvel éloge de la paresse: une source
d'inspiration inépuisable, n'est-ce pas?


Anne 16/02/2009 10:44

Non seulement Aminette écrit bien, mais ce qu'elle dit est sensé!

Lilou 17/02/2009 00:55


Toi aussi, c'est à chaque fois un réel plaisir de te lire ma p'tite Anne!


aminette 15/02/2009 20:29

Ce n'est pas de mauvaise grâce que je réponds à cette remarque. Je ne la prends pas comme un coup de grâce et c'est de bonne grâce aussi que je vais éviter de porter le coup de grâce, en renonçant à me demander si ce n'est pas simplement la peur de devenir grasse qui interroge tant au sujet de cette homophonie Mais je vous signale, Lilou , qu'à l'époque de ce bon Mr Leszczyński, les grasses étaient pleines de grâce(s) aux yeux de ces messieurs
Je vous renvoie aussi à un tableau de Klimt, (vous qui venez de découvrir Kandinsky ) ,représentant une océanide : Elle a un visage riant en nous laissant admirer son fessier plantureux. Fière de nous montrer un superbe postérieur, son attitude est à coup sûr une invitation au plaisir! Comment résister à ce corps féminin aux formes voluptueuses à souhait! Cette jeune femme bien en chair déborde de sensualité , de gaîté et de grâce Son très beau corps est une célébration de la vie dans ce qu'elle a de plus réjouissant!
Alors faisons la grasse matinée , mangeons nos croissants au lit et non pas chez F, nous n'en perdrons pas notre grâce même si nous devenons
un peu grasses.
Cette homophonie ne me gêne pas et quand je fais la grasse matinée , c'est mon mari qui m'apporte le ptit déj au lit : quelle grosse paresseuse je suis, grasse à certains endroits mais assurément pleine de grâce !

Lilou 15/02/2009 20:49


Chapeau bas!!!


Anne 15/02/2009 14:19

Je crois qu'il s'agissait ici de s'amuser sur l'homophonie de "grasse" et "grâce", et non de mener une recherche étymologique sur l'expression "grasse matinée".
Je partage le point de vue de Lilou: "grâce" est plus joli à entendre que "grasse", nan?

Lilou 15/02/2009 18:59


... plus joli et moins complexant! A bas les scrupules, tous à vos oreillers! Bonne grâce Mat', Anne!


aminette 14/02/2009 21:55

Au début du XVIe siècle, on disait dormir la grasse matinée.

Le terme 'gras' peut ici être compris comme associé à une chose molle et onctueuse, comme peut l'être un lit dans lequel on se prélasse longuement avec volupté.
Mais il peut aussi venir du latin crassus ou "épais", pour désigner une matinée plus 'épaisse' que les autres parce qu'elle se prolonge.

Lilou 15/02/2009 18:58


Et la lumière fut!!! Merci de nous éclairer de tes précieuses connaissances... N'empêche que je préfère "grâce"!!!


Qui Suis-Je?

  • : ... Lilou!
  • ... Lilou!
  • : "Toute ressemblance avec des faits et des personnages actuels ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d'une pure coincidence..."
  • Contact

Recherche

Dernières Nouvelles...

Pages

Liens