Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 13:56
 
        Par pédophilie, on désigne une attirance ou une préférence sexuelle d'un adulte envers les enfants pré pubères ou en début de puberté. De fait, un pédophile est une personne éprouvant ce type d'attirance. Soit.
Les récents événements le prouvent : un énième cas de pédophilie souligne combien nos enfants sont des proies faciles. Cet enseignant de moyenne section, âgé de 48 ans, qui a abusé de fillettes, me donne froid dans le dos.
Au vu de ces horreurs, on ne peut qu’espérer un regain de vigilance de la part de tous. Logique. Et pourtant…
A treize ans, il tombe sous le charme de son professeur de mathématiques. A quinze ans, elle est amoureuse d’un remplaçant de quarante ans. Voilà le dernier sujet racoleur proposé par une chaîne du service public aujourd’hui.
Je suis stupéfaite d’entendre cet homme d’une quarantaine d’années qui raconte sa première expérience amoureuse avec un professeur, sous les acclamations du public : hé, hé, quel petit filou, pense-t-on. La cerise sur le gâteau ? La présentatrice présente une femme d’une quarantaine d’années qui témoigne anonymement de son histoire d’amour pour l’un de ses élèves. Elle enseigne en collège. Tonnerre d’applaudissements quand la parole lui est donnée :
« Nous allons retrouver J., à qui il a fallu beaucoup de courage pour venir sur ce plateau témoigner de son histoire d’amour avec un élève de quinze ans »
Magnifique. Après cela, on s’étonne des dérives de ces prédateurs. La présentatrice elle-même valorise la situation : elle a le COURAGE, dit-elle. Destinée à l’ordre des super héros ? Merde, quoi ! On dira que draguer un gamin de 15 ans, ce n’est pas toucher des fillettes mais à trop baisser les exigences, ne court-on pas à la catastrophe ?
On pourra me dire réac’, objecter que c’est une histoire d’amour… Non. Même à 16 ans, à partir du moment où on a un ascendant sur les élèves, cela ne devrait pas exister. Dans quelle mesure peut-on s’assurer de l’honnêteté de ces adultes à l’aura qui fait tourner la tête à ces petites (et moyennes) têtes blondes ? La morale est ignorée, la déontologie méprisée.
On choisit donc de donner la parole à une femme qui encourt une peine de prison et une amende. C’est puni par la loi mais on protège.
Les médias devraient sérieusement songer à s’interroger sur leur responsabilité morale.
Repost 0
Published by Lilou - dans Humeur
commenter cet article

Qui Suis-Je?

  • : ... Lilou!
  • ... Lilou!
  • : "Toute ressemblance avec des faits et des personnages actuels ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d'une pure coincidence..."
  • Contact

Recherche

Dernières Nouvelles...

Pages

Liens