Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 22:09

On dit que les femmes du XXIe siècle ont gagné leur liberté, qu’elles ne se laissent plus marcher sur les pieds. On dit. On dit aussi que les mecs ont pris un sacré coup, question virilité. Qu’ils ne savent plus trop quoi faire, quand il s’agit de chasser le gibier en pleine possession de leur moyen – c’est que la picole donne des ailes…

 

- Tu m’as dit qu’il fallait que je sois un peu moins rude avec ces mecs qui me draguent. Et j’ai fait un effort. Mais là… pfff… Non ! Hier, le mec de Leroy Merlin, une sorte de super-héros version vert et blanc, avait ses chances. Mais quand il a dit qu’il fallait éviter de passer le samedi parce qu’il y avait toujours super plein de monde, ça m’a bloquée. Je n’y peux rien. C’est comme ce voisin aux ongles longs et noirs… Peux pas. Pas possible. Et puis ça m’empêche de me concentrer sur ce que je dis, au point de passer pour une blonde. Remarque comme ça, ça fait un partout.

- Ils ne sont pas toujours lourds. Tu es dure. Samedi dernier, j’étais en pleine admiration devant une vitrine : un sac, une fois de plus, avec un prix à trois chiffres. Le genre crève-cœur. Un type s’est approché de moi et m’a dit : « Elle vous irait très bien, cette robe. » Un regard, doux, un visage plutôt beau mais absolument pas attirant. Je ne me braque pas, le remercie et lui réponds que c’est le sac qui me plaît. « Peut-être, mais cette robe vous siérait à merveille » a-t-il repris. Puis il s’est approché, un peu, a montré du doigt la FNAC et a ajouté : « Je travaille là-bas. Passez une bonne journée ! »

- Ça, j’aime beaucoup. Pas trop lourd. On reste agréable avec l’autre, sans se sentir obligé de l’être. C’est doux. Ça fait du bien et à l’un, et à l’autre. Une étoile filante de la drague. C’est rare, une drague express, quand t’y réfléchis. On se drague, mais on s’arrête avant de franchir une limite. Après tout, pourquoi pas ? Faut-il vraiment draguer jusqu’au bout systématiquement ?

- Je te l’accorde, c’est rare. Il aurait pu craindre de se prendre un râteau, ou une réflexion désagréable. Mais cela ne l’a pas empêché de venir à moi. Quand je me suis éloignée, j’ai senti qu’il m’accompagnait du regard, un délice !

- Tu te rends compte que nous en sommes à qualifier un homme qui drague (correctement) de courageux ! Aïe, on a dû leur faire terriblement mal pour qu’ils y réfléchissent à deux fois avant de se lancer.

- Oui. Ils doivent s’imaginer que nous sommes sur un ring. Eh oui, je suis sur la deuxième corde et vais l’attaquer avec un double salto arrière : « Non mais QUI t’a autorisé à me regarder ? » Et paf, je l’écrase de tout mon poids. Et je lui mords l’oreille, féroce, et la recrache « Plus JAMAIS tu me souris ! » Et je me relève, attends qu’il fasse de même, l’œil mauvais et l’achève avec un direct parce que je fais ce que je veux.

- À peu de chose près, ce doit être ça…

- Ce n'est pas si fantaisiste !

- Tout à l’heure, au café… La serveuse est venue me voir…

- Ah, tu te fais draguer par les filles, maintenant ?

- Ça arrive. Elles sont plus dégourdies. Bref. Elle me demande si je veux boire autre chose « C’est le jeune homme, là-bas, au bar, qui voudrait vous payer un verre. »

- Quand on parle de courage…

- J’ai suivi tes consignes, je n’ai pas été rude…

- Ah oui ?

- « C’est très gentil, mais ça ira, merci ! » J’ai été très polie mais n’ai pas jeté un œil en direction du vaillant Dom Juan, de peur de voir une flaque sous sa chaise. Il n’y avait personne à côté de moi ! Je lisais le journal du café. Était-ce si dur de s’asseoir à la table d’à côté, l’air de rien et d’engager la conversation ou feindre vouloir lire la feuille de chou ?

- Ils manquent d’imagination.

- En attendant, je ne me vois pas faire ma vie avec un type qui me dira quand nous serons en ville qu’il y a super plein de monde. Je ne tiendrais pas longtemps et mon rictus finirait par accentuer mes griffes du lion. Et s’il faut que je passe par une serveuse pour savoir s’il a apprécié mes nouveaux sous-vêtements, ça va être aussi compliqué… Ce qu’ils draguent mal, ces mâles...

Repost 0
Published by Lilou - dans Expérience
commenter cet article

Qui Suis-Je?

  • : ... Lilou!
  • ... Lilou!
  • : "Toute ressemblance avec des faits et des personnages actuels ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d'une pure coincidence..."
  • Contact

Recherche

Dernières Nouvelles...

Pages

Liens