Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 23:47
           
   

Les yeux perdus dans le fond de sa tasse à café, Maya cherche avec quoi comparer sa situation. Il est vrai que, pour le coup, c'est assez malsain...

- Une piqûre de moustique. Voilà exactement ce que c'est! Quand on se fait piquer, on ne s'en rend pas tout de suite compte. Jusqu'à ce que cela démange. Alors tu te grattes et ça te soulage. C'est même délicieux, au début. Et si on n'y prend pas garde, on se gratte jusqu'au sang et on enfle, rapidement. Si on ne se soigne pas, ça peut même faire des cicatrices. Dures à faire partir. Pour ça, y'a que le temps qui f'ra son œuvre. Et de la patience. Pour sûr.

Quel étrange moustique a-t-elle choisi en la personne de ce type! Il la pique, elle est blessée. Elle l'évite mais arrive un moment où ça la démange de... Et après un moment de plaisir, elle regrette et regarde, avec amertume, la cicatrice.

S'il y a bien une personne sur cette terre qui rassemble dans sa petite enveloppe corporelle la somme des défauts et qualités qui ne peuvent que nuire à Maya, c'est bien lui. Et elle en est parfaitement consciente: il n'y a rien en lui qui lui plaît réellement. C'est bien le problème: se battre contre un mal identifié est envisageable. Mais lorsqu'on ne sait pas ce contre quoi on doit lutter, les choses se compliquent.

On dit que deux pôles opposés s'attirent. On dit aussi son contraire, estimant que qui se ressemble s'assemble. Pour Maya, c'est encore autre chose: elle est fascinée par ce qui ne lui convient pas. Une fois, sa sœur l'avait invitée dans le but de lui présenter son homonyme masculin: pour l'occasion, il avait dû réviser toutes ses fiches tant leurs points communs étaient nombreux. Ce soir-là, elle n'avait eu qu'une hâte: s'enfuir le plus tôt possible et se ressourcer dans l'un de ces bars à paumés qu'elle aime tant fréquenter. Le clonage, c'est manifestement pas son truc.

En attendant, si le clone ne convient pas, se réfugier dans les bras d'une antithèse n'est pas le plan B idéal. Entre la monotonie et la passion destructrice, Maya n'a pas eu à réfléchir: son cœur à fait son choix, sans lui demander son avis. Ça n'allait pas être de tout repos mais ça aurait au moins le mérite d'être passionnel.

Aujourd'hui, au fond de son café, elle fait le point: à quoi a-t-elle oublié de renoncer? Depuis premier de l'an, elle a fait le ménage dans ses affaires de façon à ce que plus rien ne reste de lui: plus de compte Facebook, ni d'adresse de messagerie instantanée. Plus de message, ni de rendez-vous fixé. Plus de photo. Exit son numéro de téléphone. Mieux: sa place est dans les spams. Plus d'occasion de se croiser.

Maya s'en veut d'être tombée si facilement dans le piège. Ce qui est assez dramatique, c'est qu'elle est incapable de dire à quand cela remonte. Son inconscient semble avoir pris le contrôle de son cœur, férocement décidé à méconduire en douceur ses sentiments. Refouler des sentiments, ça ne dure qu'un temps. Et le pire est à craindre lorsque ce paquet de passions que l'on a lesté au fond d'un lac remonte: il le fait avec une force telle que rien ne peut plus l'arrêter. Le 31 décembre, à l'instar de ses amis qui s'amusaient follement, elle souriait, dansait, riait aux éclats. Mais ce n'était qu'un masque qui cachait une formidable envie de crier. Comment ne pas être bouleversé quand, soudain, on découvre qu'on est animé par de si puissants sentiments, jusqu'alors insoupçonnés?

En attendant, Maya est en cure de "désintoxication". Elle remplit ses journées jusqu'à épuisement - c'est ainsi qu'elle parvient à ne plus trop y penser. Elle réfléchit, ponctuellement à ce qui pourrait l'aider à se sortir de cette misérable impasse. Ca la ronge et tranche avec le discours officiel qu'elle tient à son amie:

- Vraiment, tout va bien. J'y pense de moins en moins, à ma grande surprise, d'ailleurs.

Son amie lui adresse un sourire, presque rassurée. En se servant dans le sucrier, elle ne voit pas le regard de Maya se diriger vers son portable. La boîte des spams est vide.

  kk    

Repost 0
Published by Lilou - dans Humeur
commenter cet article

Qui Suis-Je?

  • : ... Lilou!
  • ... Lilou!
  • : "Toute ressemblance avec des faits et des personnages actuels ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d'une pure coincidence..."
  • Contact

Recherche

Dernières Nouvelles...

Pages

Liens