Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 23:55

            Qui dit qu’on peine à innover lorsqu’il s’agit de faire la fête ? Ce week end, c’est à un nouveau concept que Maya s’est essayée : une silent party. Dans la capitale, bien sûr. Mais ça ne saurait tarder à gagner les autres régions – au moins un temps.

          Au départ, la vue du spectacle qui s’offrait à elle l’a un peu – disons carrément – refroidie. Il était question d’aller dîner dans un endroit branché mais sans être condamné à la chaise droite. C’est que Maya adore se déhancher entre les plats…

         Alors oui, pour être branché, l’endroit était à la hauteur : clientèle de trentenaires et quadras, déco étudiée, tables classes avec des verres en veux-tu en voilà. Mais rapidement, un truc l’a interpelée : au loin, précisément à l’autre bout de la salle, deux DJ semblaient très concentrés sur leurs platines et une quinzaine de personnes se trémoussaient déjà sur la piste. Eh quoi ? Aucun son. Etrange. Ça bouge, ça gigote, ça sautille en levant les paumes des mains vers le plafond, avec un air très inspiré. Maya s’approche et n’aperçoit aucun de haut-parleur. Tout juste entend-elle les gens chanter presqu’en cœur.

cok.jpg

          Des casques, tout le monde porte un casque sur ses oreilles et au son de ce que leur balance les DJ. Alors tout le monde ne danse pas sur le même tube. C’est étrange… Maya se sent comme une extraterrestre, un cheveu sur la soupe, une étrangère… Bref, elle n’est pas à sa place. Jusqu’à ce qu’un grand gaillard lui tend un casque rouge, immonde, pas franchement discret, qu’elle met sur ses oreilles. Passeport pour la fête : la musique sur laquelle ils dansent est enfin à sa portée. Enfin, une partie de la musique : deux postions 1 et 2 correspond à deux styles, électro et groovy. Elle écoute de l’électro mais apparemment pas le type devant elle. Drôle d’expérience : on danse ensemble, mais chacun dans son coin. En même temps, on entend la musique, rien que la musique et on est dispensé des cris, des rires, des blagues à deux sous des DJ. C’est de la musique pour de la musique. Et ça n’empêche pas de draguer : certains ne portent le casque que sur une oreille et bavardent paisiblement ensemble, sans avoir besoin de hurler. Les codes de séduction ne sont pas les mêmes que ceux du clubing traditionnel : il faut s’adapter.

         Maya a trouvé l’expérience sympa. C’est à essayer avant de vous faire une idée sur cette nouvelle mode. Quant à son espérance de vie, ma foi, l’avenir nous le dira !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilou - dans Expérience
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je?

  • : ... Lilou!
  • ... Lilou!
  • : "Toute ressemblance avec des faits et des personnages actuels ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d'une pure coincidence..."
  • Contact

Recherche

Dernières Nouvelles...

Pages

Liens