Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 17:37

En sirotant une (quelconque) boisson en ville hier après-midi, pour profiter des premiers rayons de soleil qui, on le savait, allaient être de courte durée, j'ai observé les femmes traversant la place Stanislas. C’était juste pour voir si cela avait changé en quinze ans, lorsque j’arpentais moi-même, avec le même entrain, les rues de Nancy.

Allez savoir si c’était l’effet Sex & the City ou un hasard : les jeunes filles étaient toutes en talons aiguille et robe. Le brushing et le maquillage parfaits, la mèche règlementaire tombant parfaitement sur le front, telle une virgule, donnant un air négligé-travaillé : de véritables petites Bradshaw tout juste sorties du bac à sable.

Aussi ravissant que cela puisse paraître, je me suis surprise à penser que les frontières inter-générationnelles n’existaient plus. La jeune fille de quinze ans porte des talons hauts, la femme de cinquante ans arbore une mini-mini-jupe, la quadra n’hésite pas à mettre le slim ultra-moulant et un décolleté « gorge profonde » et la sexagénaire se complaît dans des couleurs flashy et un maquillage aussi discret. Les genres se mélangent dans un tourbillon parfois déconcertant, on s’en rend vite compte : s’occuper de soi, c’est génial, mais tricher avec son âge peut se révéler périlleux.

Quelle idée de traverser la place pavée en pleine nuit avec des talons aiguille! C’est ce que doit penser cette ado qui semble aussi à l’aise haut-perchée que sur des échasses : la démarche qui aurait dû être glamour, ultra féminine, chaloupée, rappelle tragiquement les guibolles d’un veau tremblant allant à l’abattoir. Le regard admirateur du serveur parcourt les longues et interminables jambes d’une quinqua accro au fitness. Il change soudainement lorsqu’il découvre son visage – et son âge. Déconcerté est aussi ce minot qui se retourne sur la quadra bien foutue qu’il a sifflée et qu’il devait penser plus jeune. Le voilà tout penaud. Ce doit être blessant de lire pareille déception dans le regard d’un homme, aussi jeune fut-il. Et que dire de notre voisine de table, une sexagénaire qui sirote son champagne comme du petit lait… Son maquillage a filé, le rouge à lèvres a glissé dans le creux des commisures de sa bouche. Cela la rend probablement plus lasse, plus fatiquée qu’au naturel. C’est là la dure loi de la jungle, soyons honnêtes – et contrairement à ce que l’on pense, il en est de même pour nos amis les hommes.

N’est-il finalement pas de bon ton d’adopter un style fait sur mesure ? Défier le temps, n’est-ce pas une garantie de lui donner encore plus de poids ? M’est avis que chaque âge a son charme : pourquoi ne pas savourer les choses comme elles se présentent ?

Avant d’arriver à ce résultat :

KC.jpg

Eelles aussi en ont parcouru, du chemin !

 

CN2.jpgCN3.jpgCN-copie-1.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilou - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je?

  • : ... Lilou!
  • ... Lilou!
  • : "Toute ressemblance avec des faits et des personnages actuels ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d'une pure coincidence..."
  • Contact

Recherche

Dernières Nouvelles...

Pages

Liens