Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 09:33

aa

            Epreuve de philo. Aujourd’hui, c’est l’épreuve de philo. Et paf, les journalistes nous servent avec leur grosse louche ce plat réchauffé indigeste. Marre de bouffer du marronnier une semaine sur deux – à croire qu’ils sont à court d’informations et s’y accrochent pour noircir leurs pages blanches.

         Voilà déjà plus d’une semaine que les journalistes hantent les cours de récré des lycées, comme des âmes en peine, en panne d’inspiration. On interviewe les jeunes qui flippent, les parents qui paniquent, on donne des conseils à  la con - l'accent est mis cette année sur l'aide médicamenteuse "sans risque d'accoutumance".

         Ces reportages devraient être diffusés en septembre, un peu de bon sens ! On mettrait ainsi ces braves têtes blondes en face de la réalité : tu travailles dès maintenant ou tu te condamnes à chigner dans les jupes des journalistes en juin.  

         Alors on n’y échappera pas, aujourd’hui. À moins de zapper la radio, la télé, la presse, les transports en commun, la boulangerie. J’ignore pourquoi tout le monde accorde une telle importance à ce jour. Chacun ira de son anecdote croustillante parce qu’apparemment, on en raffole, de ce satané bac. Celui-là s’est fait tatouer une partie de son cours de physique-chimie sur son bras. Ca rivalise d’« ingéniosité » pour tricher – un tiers du temps accordé au fameux tatou eut suffi à apprendre ledit cours. Après, on vous dira qu’un tas d’auteurs, de célébrités n’ont pas eu leur bac et que cela ne les a pas empêchés d’accéder à la notoriété. On finira par évoquer les notes des politiques à la fameuse épreuve. Et pour pourrir la soirée, on nous achèvera avec le précieux sujet.

         Moi, j'men fous du sujet. Je m'en contre-fous. S’il est une journée qui m'ennuie profondément dans l’année, en matière actualités, c’est bien celle du bac de philo.

         Prochain marronnier : le départ des juilletistes, les bouchons et les chiens abandonnés sur les aires d’autoroute. Ah, oui, certainement les enfants oubliés dans les voitures en plein cagnard. Parce qu’en été, c’est le désert. Il n’y a rien, absolument rien à raconter. Il faut passer le cap de septembre : une semaine à parler de la rentrée des profs (pourquoi, cela m’échappe), des élèves. On nous montrera des bambins en larmes sur le seuil de l’école maternelle. Et hop, les journalistes seront de retour de leurs grandes vacances. Tout frais, tout bronzés, ils vont pouvoir retourner sur le terrain. C’est pas tout, mais les municipales pointent le bout de leur nez. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilou - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je?

  • : ... Lilou!
  • ... Lilou!
  • : "Toute ressemblance avec des faits et des personnages actuels ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d'une pure coincidence..."
  • Contact

Recherche

Dernières Nouvelles...

Pages

Liens