Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 16:06

 

 

 

        Voilà deux mois que Maya a repris ses bonnes habitudes, en fréquentant à nouveau son parcours santé. Elle n’en est pas peu fière car cela lui demande une incroyable volonté de résister à l’appel du shopping, de la sieste ou du café, en ce moment, avec ce magnifique soleil.

 jog-copie-1.jpg

 

Maya n’est pas une sportive, elle en est tout à fait consciente : cela fait vingt ans qu’elle court, trottine quarante-cinq minutes, sur le même chemin, dans le même sens, les mêmes périodes de l’année. Quelques fois, elle a tenté de courir ailleurs, plus vite mais vainement. Quarante-cinq minutes et six tours. Ni plus ni moins. Au mètre près. Une seule chose a changé, depuis Noël : la présence d’un cardio-fréquence mètre. Elle a appris que le maximum de pulsations par minute est généralement de 220 moins son âge : 185. C’est à peine si elle atteint les 165 aussi ne préfère-t-elle regarder le cadran que très rarement !

        Une chose est indéniable, lorsqu’elle va trottiner, ce sont les regards qui convergent vers elle. Cela lui fait tant d’effet qu’ils lui permettent de se rapprocher, de façon satisfaisante, de ces fameuses 185 pulsations par minutes. Il faut les voir, sur son passage, arrêter immédiatement leur activité. C’est impressionnant : l’œil brillant, les voilà salivants, bouche ouverte à s’en décrocher la mâchoire, ils n’ont d’yeux que pour elle. C’en devient indécent…

        Ah, ces clébards ! Elle aime les chiens, mais pas libres dans leurs mouvements, surtout dans un parcours santé ! Le panneau à l’entrée est pourtant à la portée du plus simple d’esprit. Il va falloir demander à cette promeneuse inconsciente de rappeler son molosse – et gentiment : si le clebs sent la moindre agressivité dans sa voix, elle a de fortes chances de finir dans son estomac.

-          Dites, vous pourriez rappeler votre chien, s’il vous plaît, Madame ?

Demander à quelqu’un de bien vouloir faire ce que le bon sens devrait lui dicter, avec une courbette s’il vous plaît, ça met de mauvaise humeur. Ca met même en rage quand on entend invariablement :

-          Vous avez peur des chiens ? Oh, il n’est pas méchant !

Maya lance un regard rapide au molosse, le temps de l’imaginer comme acteur principal de son prochain méchoui : embroché. Quel plaisir sadique elle prendrait, de tourner, lentement, la broche pour assurer une cuisson uniforme! Cette femme semble oublier tous ces chiens pourtant pas méchants qui ont fait la une de la rubrique « bébés dévorés ». Que pense-t-elle de ces les maîtres qui s’étonnaient que leur chien n’ait pu résister à la tentation de mordre dans les bonnes joues de leur bambin ?

-          Merci, Madame !

-          De rien ! Allez-y, je le tiens, ça vous laisse un peu d’avance !

-    ...?

A se demander laquelle des deux est la plus sadique. L’aspect positif de la chose c’est que Maya atteint désormais les 175. Les maîtres du molosse ont leur poulet du dimanche dont il ne goûte que la carcasse : quel dépit ce doit être pour lui que de voir s’éloigner ce déjeuner qui semblait si prometteur!

Un monsieur d'un certain âge, assis sur un banc, visiblement amusé par la scène lui dit, à son passage:

-          Que voulez-vous, Mademoiselle! C'est que vous êtes alléchante!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je?

  • : ... Lilou!
  • ... Lilou!
  • : "Toute ressemblance avec des faits et des personnages actuels ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d'une pure coincidence..."
  • Contact

Recherche

Dernières Nouvelles...

Pages

Liens