Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 23:07
Ca vous revient toujours en pleine figure. Zut, zut, zut!!! Après m'être gentiment moquée du conducteur qui s'est fait flashé en me doublant [Femme au volant..(vous dire la suite gâcherait la chute de l'histoire] je découvre en rentrant de quelques jours de vancances, une petite lettre du trésor public.
-Encore, les impôts? me demandé-je, naïvement...
Pas exactement: 122 km/h au lieu de 110, parfaitement Madame! Comme je l'ai vu et revu pendant ce séjour à Marseille, je serais tout à fait au point pour m'exclamer, avec le plus bel accent qui soit, façon César:
- Ca me fend le coeur!
Ou, façon plus contemporaine:
- Bou Diou, jeu leu croa pas! Putaing*!
Seulement voilà: je me suis toujours promis de ne jamais me plaindre si je me prenais un PV. Ma cocotte, tu roules vite, et bien tu assumes!
Bref, en attendant, Marseille et ses petites villes voisines m'ont conquise. Salim, handballeur expatrié dans le sud, m'a accueillie comme une reine. J'ai découvert une culture, intéressante, riche, qui m'a demandé quelques efforts pour l'appréhender.
Il m'a fallu un temps d'adaptation pour me faire à leur accent. Hier, au musée, je captais pas ce que me disait le surveillant alors il s'est mis à articuler:
- Vous voulez fair-eu tou-teu la visite ou jus-teu les jar-ding?
Ce faisant, il mimait ses propos et a demandé:
- Vous venez de quel-leu pays?
- Ben, ch'suis française!
Il m'a alors regardée comme si je n'étais pas normale, si bien que je me sentie obligée de préciser:
- En fait, j'ai pas l'habitude de votre accent!
- Ah, ça, c'est pas gen-til, heing?
Sanguin, le gars! Il s'imaginait que jeu meu moquais. Mais non!
- Ben pourquoi? C'est pas méchant! C'est votre accent: il est très beau mais je n'ai pas l'habitude de l'entendre!
Et le compliment a calmé le jeu. Pfff, j'en fais pas toute une affaire, moi, quand on me dit que j'ai un sacré accent lorrain!
Il m'a fallu du temps, aussi, pour ne plus ciller en entendant des plaisanteries du genre "casque à pointe" lorsqu'il s'agissait de me désigner.
Il a fallu de la maîtrise pour me contenir lorsqu'au bar de l'OM, un gars m'a demandé, avec le plus grand sérieux:
- L'ASNL? C'est quoi, ça?
Vexée au possible, j'avoue que devant sa tête, je ne parvenais pas à savoir si c'était du lard ou du cochon. On pourra rétorquer, il est vrai, que je lui ai donné le bâton pour me faire battre en annonçant que j'étais une abonnée. Certes.
Il a fallu quelques heures pour comprendre que nous ne sortions pas avec les collègues de Salim, mais avec ses collègues, autrement dit, ses amis.
Dernier point: la pétanque.
 
Ca reste mon point de vue... Lorsque je suis entrée sur un terrain de pétanque pour les voir jouer, j'ai senti les regards appuyés des joueurs se poser sur moi. Je me suis assise sur un banc (trop tard, j'étais déjà entrée) et même le gars qui mesurait les distances s'est arrêté pour me reluquer. Très rapidement, j'ai constaté qu'il n'y avait pas un jupon sur le terrain. Etait-ce ma place? J'avais comme un GROS doute... Faudrait qu'un Marseillais me le confirme...
En dehors de ces petits, si petits, détails, ça y est, je crois que maintenant je maîtrise. Quand je pense que Salim est un Messin (Metz) et qu'il a chopé cet accent en moins de deux... Ici, enfin, en bas, pourtant, ils trouvent qu'il a encore son accent de casque à pointe.
Après ce petit temps d'adaptation, j'ai adoré Marseille et ses Marseillais, ses restos, son port, son soleil, sa mer,... Oh peuchère, quel paradis!
* "quand tiapprends une langue étrangère, ticommences toujours par les gros mots"

Voilà pour la carte postale... Juste une dernière anecdote, mais appuyez d'abord sur PLAY
De bonne heure, ce matin, nous avons décidé de faire un tour à Aubagne, le pays de Marcel Pagnol. A l'entrée de la maison natale de l'écrivain, une jeune guide, qui ressemblait à s'y méprendre à  une Manon des Sources d'un autre temps, nous a appris que c'était précisément le jour de l'anniversaire de sa mort. Curieux hasard... Au cimetière de La Treille, il repose, non loin de son ami Lili "des Belons". Plus loin, se trouve la fameuse Bastide, la maison de vacances familiale. Retour en enfance troublant: ce sont autant de souvenirs de mes premières lectures. Et voir ces fameuses collines de près... Ca m'a émue. Après une belle balade, nous avons déjeuné sur une terrasse qui dominait la Treille, d'où on apercevait des grottes, peut-être même celle dont il parlait dans ses souvenirs d'enfance. Ugolin aurait pu en sortir, le Papet boire un verre à nos côtés et Manon danser au loin, cela ne m'aurait pas semblé si étrange...

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilou - dans Expérience
commenter cet article

commentaires

La Mouche 27/04/2009 22:27

Merci pour ce voyage en enfance!

Lilou 27/04/2009 22:33


C'était tellement plaisant: je pense retourner dans ce petit restau de la Treille la prochaine fois que j'irai à Marseille... Dis, Salim, je peux revenir chez
toi, hein???


Anne 23/04/2009 10:19

Mais je connais, j'y ai passé deux étés...alors que je ne connais pas encore... La Réunion! Bise

Lilou 23/04/2009 23:06



Oui, c'est vrai



Anne 19/04/2009 17:59

Tu étais à La Treille!!! Pincement au coeur: je viens de perdre une vieille connaissance. Il habitait un lieu paradisiaque, au pied des collines de Pagnol!

Lilou 22/04/2009 23:06


Et je suis sûre que ça te plairait! Comme quoi il y a de belles choses... pas trop loin!


Qui Suis-Je?

  • : ... Lilou!
  • ... Lilou!
  • : "Toute ressemblance avec des faits et des personnages actuels ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d'une pure coincidence..."
  • Contact

Recherche

Dernières Nouvelles...

Pages

Liens